Le sentimentalisme métaphysique de l’art décadent du début du XXe siècle

Julien Benda commence Belphegor, son essai sur l'esthétique de la société française du début du XXe siècle, en énonçant la thèse suivante : "La présente société française demande aux œuvres d'art qu'elles lui fassent éprouver des émotions et des sensations ; elle entend ne plus connaître par elles aucune espèce de plaisir intellectuel." Benda sait... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :