Penser n’est pas croire – Alain

Penser n’est pas croire. Peu de gens comprennent cela. Presque tous, et ceux-là mêmes qui semblent débarrassés de toute religion, cherchent dans les sciences quelque chose qu’ils puissent croire. Ils s’accrochent aux idées avec une espèce de fureur ; et, si quelqu’un veut les leur enlever, ils sont prêts à mordre. Ils disent qu’ils ont... Lire la Suite →

Suis-je mon cerveau ? (Cours)

introduction Au terme de l’interrogation « qui suis-je ?», nous avons pu déterminer que le sujet est sujet conscient de lui-même et de ses actes, en d’autres mots une personne c’est-à-dire un être capable de se représenter des fins et d’obéir à celle-ci. Mais qu’est-ce que la conscience ? Comment rendre compte du lien substance pensante avec substance... Lire la Suite →

Commentaire d’un fragment de Démocrite

"C'est l'intelligence qu'il faut chercher à développer et non le savoir." Le lecteur de Démocrite d’aujourd’hui, s’il n’est pas un philologue universitaire, trouvera davantage de satisfaction en découvrant des aphorismes stimulants, qui exaltent la réflexion personnelle, plutôt qu’en prenant connaissance, de manière érudite, des tristes ruines du système démocritéen. Aussi, la phrase qui nous intéresse... Lire la Suite →

Croire, est-ce renoncer à l’usage de sa raison ?

Il n’existe point d’homme sans croyance. En tant qu’être pensant, l’homme croit nécessairement ; cela est indiscutable, car un homme sans croyance serait un homme sans pensée. Même si la pensée ne se résume pas à la croyance, il s’agit d’une fonction essentielle de la pensée ; penser, c’est toujours, dans une certaine mesure, croire.... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :